Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 septembre 2015 7 27 /09 /septembre /2015 15:35

1200 km de voyage A/R pour Besançon/Millau mais cette course vaut bien quelques heures de trajet. 5h45 par l'autoroute. J'ai décidé de participer au Marathon et non pas au 100 km car j'ai déjà fait les 100 km à Millau et cette année je n'avais pas l'entrainement pour le refaire. Et sans entrainement, c'est un peu ... la galère assurée.

Donc le samedi 10h00 départ, 1900 concurrents sur le 100 km et 400 concurrents pour le Marathon, cela fait beaucoup de monde dans cette petite ville. A cela s'ajoute tous les vélos accompagnateurs, mais l'organisation est tellement bien rodée que tout se passe très bien. Peu de concurrents au départ du Marathon, cela s'explique par le fait que le terrain soit vallonné, donc pas de chrono espéré, seulement le plaisir de courir sur un parcours magnifique. Je cherchais un Marathon sur lequel ma montre n'avait pas de réel utilité, je fus servi ! Le début du parcours se court sur une quatre voies, c'est une route tellement large pour un coureur que l'on ne ressent pas le dénivelé. Je cours les 21 premiers km à près de 14 km de moyenne puis les montées successives ont vite fait de me calmer pour descendre à près de 13 km/h à l'arrivée. Je n'ai pas trouvé le "mur" du marathon, juste les derniers km qui devenaient progressivement difficiles. Normal !

Les ravitos tous les 5 km sont des modèles d'efficacités. Leur situation géographique et le contenu des tables avec des bénévoles au top.

La ligne d'arrivée franchie, je m'assis 20 minutes pour me remettre un peu, je bois 1 litre d'Orangina, un délice ! ! !

Remise du diplôme, 5 ème au scratch en 3h13 et 2 ème V2. puis retour maison 600 km. Merci le régulateur sur la voiture, belle invention.

http://www.100kmdemillau.com

Partager cet article
Repost0

commentaires